logoreseauprochesaidants5

Être proche aidant: une réalité qui évolue

 

Ce service s’adresse à tous les proches aidants de Charlevoix. Il consiste à leur offrir un accueil, des activités sociales, des bulletins d’information, un groupe de soutien («Oxygène»), des conférences, ateliers et formations, ainsi que des journées de ressourcement.

 

Définition d’un proche aidant :

Un proche aidant, c’est une personne qui offre, sans rémunération, du soutien moral et de l’aide à une personne aînée en perte d’autonomie.

Les tâches assumées sont multiples et l’investissement en temps et en énergie ne connaît pratiquement pas de limites. Peu importe la nature des soins et des services rendus à la personne vulnérable, la relation d’aide comprend toujours une composante émotive importante.

L’amour et un certain sentiment de responsabilité sont, la plupart du temps, à l’origine de l’aide apportée à un proche en perte d’autonomie.

 

Suis-je un proche aidant ?

Voici quelques exemples se rapportant au rôle de proche aidant :

• Préparer les repas, aider à faire l’épicerie, les emplettes et l’entretien ménager ;
• Accompagner la personne lors de visites médicales ou d’autres rendez-vous ;
• L’aider à faire sa toilette, à s’habiller, se raser, se peigner ;
• Lui rendre visite et partager avec elle son quotidien.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi les nombreuses tâches qu’un proche aidant peut prendre en charge.

 

Comment devient-on un proche aidant?

On peut devenir proche aidant du jour au lendemain, par exemple à la suite d’un accident ou d’une maladie subite de l’un de nos proches. Cependant, il arrive plus fréquemment que nous devenions proche aidant presque à notre insu, en prenant toujours un peu plus de responsabilités au fil des semaines, des mois et des années.

S’engager à prendre soin d’un proche n’est pas forcément le fruit d’une décision bien murie ou d’un choix éclairé. C’est donc avec le temps que l’on construit et que l’on endosse le rôle de proche aidant. Et c’est à la longue aussi que l’on accumule les charges, les responsabilités… et la fatigue qui les accompagnent.

La plupart du temps, la relation entre le proche aidant et la personne aidée s’est développée bien avant que cette dernière ne tombe malade ou ne devienne dépendante, et ces liens continuent d’exister même si une relation d’aide s’est installée entre les deux personnes. La majorité des proches aidants ne se considèrent pas comme tels. Ils se voient uniquement comme la mère, le mari, la fille, le frère ou l’ami de la personne à qui ils prodiguent des soins ou apportent de l’aide.

 

Être proche aidant implique plusieurs responsabilités, mais comporte aussi des aspects valorisants et enrichissants tels que :

  • Aimer rendre service et se sentir utile ;

  • Développer une relation plus profonde avec l’aidé ;

  • Donner un sens à sa vie.

 

Par contre, être un proche aidant amène aussi des changements de vie tels que :

• Modifier régulièrement son horaire en fonction de l’aidé ;
• S’adapter face à l’évolution de la maladie, de la vieillesse ;
• Se sentir isolé ; 
• Composer avec un surplus de tâches ;
• Avoir de la difficulté à assumer tous nos rôles (parent, conjoint, enfant) ;
• Changer ses projets de vie ou de retraite ;
• Constater que cet engagement peut avoir un impact sur sa situation financière.

 

Pour vous inscrire au Réseau des Proches Aidants et recevoir de l’information sur nos activités, conférences, ateliers et publications, contactez Martine Lavoie au 418 665-7567, ou écrivez-nous: procheaidant@abcharlevoix.com

 

nouveau logo 17-01-2017

Le Réseau des Proches Aidants de Charlevoix est financé par l’Appui pour les Proches Aidants d’aînés de la Capitale-Nationale.